Menu

Les projets soutenus

Depuis sa première année d’existence en 2016, le dispositif “c’est pour bientôt” a soutenu deux projets de création par an. Les lauréats présentés ci-dessous ont bénéficié d’un accompagnement financier et  d’un soutien à la communication au niveau régional et national via les échanges inter-plateformes.

Projets soutenus en 2021

Poussière credit ombline debenque

Poussière – La Compagnie Infra 

Marionnette et théâtre de matière
à partir de 9 ans
Création 2022
Projet soutenu en 2021

La poussière a envahi l’espace, et l’univers n’est plus que décombres. Mais que reste-t-il de la vie au milieu du chaos ?

Cette pièce marionnettique nous renvoie à la fragilité du monde, mais elle évoque aussi le pouvoir de réincarnation du vivant face à sa propre adversité. À travers une métaphore poétique, Poussière fait résonner en nous l’actualité d’un environnement qui se délite, nos peurs et nos espoirs de le voir se reconstruire.

Plus d’infos sur le site de la compagnie

©Victor Guillemot

Les culottées en baskets (titre provisoire) – La Collective ces filles-là :

Théâtre
à partir de 10 ans
Création hiver 2023
Projet soutenu en 2021

Battre l’ancien numéro 1 mondial sur un court de tennis, se déguiser en garçon pour pouvoir jouer au squash, être la première femme à obtenir une bourse sportive aux États-Unis…

Ce spectacle parle de femmes sportives qui sont invisibilisées ou franchement oubliées ; des femmes exceptionnelles qui ont contribué à faire évoluer les pensées en luttant pour l’égalité entre les femmes et les hommes ; de sportives qui ont permis d’ouvrir de nouvelles voies aux femmes en bravant les interdits, en s’émancipant des contraintes sociales, professionnelles, et des préjugés.

Projets soutenus en 2020

FILLEULS – Compagnie La Ponctuelle

Théâtre de marionnette
à partir de 7 ans
Création octobre 2021
Projet soutenu en 2020

FILLEULS est un spectacle qui raconte des histoires de famille choisie.

Il y a quatre personnages : trois filleuls (Kelvyn, 14 ans, Marcel, 4 ans, et Alex, 21 ans) et un.e parrain/marraine (Lucien).
Lucien vient parler de ses filleuls, de leur rencontre, de la façon dont il a décidé de prendre soin d’eux. Il présente Alex, qui à son tour vient nous parler de sa relation avec Lucien, et de comment lui aussi voudrait devenir un jour une marraine la fée.
Un espace scénographique et vidéo donne la place à un enfant pour jouer, improviser, danser. Kelvyn et Marcel en vidéo et Lucien et Alex au plateau tissent avec lui des relations de garçons qui se protègent les uns les autres.
Ce sont des histoires alternatives qui se racontent sur la famille comme sur la masculinité.

De l’autre côté du citron – Mila Baleva – artiste associée du Tas de Sable

Théâtre de marionnette
à partir de 7 ans
Création octobre 2021
Projet soutenu en 2020

Dans un monde mystérieux où rien n’est vraiment normal, où les poissons volent, la mer est rouge, les personnages sont tordus et l’ambiance un peu sombre et surréaliste, un bonhomme qui ressent un vide en lui, part à la recherche de ce qui lui manque. Une histoire d’amour touchante entre un être et un citron. Un amour non partagé qui nous fait réfléchir sur l’individualité de chacun dans une société souvent ignorante, sur la solitude qu’on vit quand on ne veut pas s’accepter tel qu’on est.

Une histoire qui nous donne le désir de toujours chercher, de ne pas s’arrêter, de ne pas se décevoir du monde et de la vie quand les choses ne se passent pas comme on veut. Accepter les gens tels qu’ils sont et surtout s’accepter soi-même et profiter de la vie. C’est à ce moment-là qu’on sera capable de trouver une place et se sentir bien.

Projets soutenus en 2019

Le goût de la ville – La Générale d’Imaginaire

Rap, sociologie et danse
dès 11 ans
Création 2021
Projet soutenu en 2019

Le goût de la ville est un portrait poétique des villes d’aujourd’hui avec une succession d’impressions et de témoignages d’habitants de tous âges et milieux sociaux, et de paysages tantôt rappés ou chantés, tantôt dansés. On y croise tour à tour un vieux monsieur témoin d’une bavure policière, un étudiant d’un quartier branché, un jeune banlieusard ou encore un cadre supérieur plein d’a priori.

Des tours de béton construites dans les années 60-70 aux anciens quartiers ouvriers réhabilités et gentrifiés, les décors des quartiers populaires sont variés. En s’appuyant sur des ouvrages sociologiques consacrés aux quartiers populaires et sur les codes du théâtre, de la performance chorégraphique et du concert, les artistes cherchent à déconstruire des stéréotypes dans l’imaginaire des plus jeunes et leur montrer comment les habitants d’un même quartier peuvent s’organiser entre eux pour changer les choses à leur niveau, dans un registre de langage et avec un vocabulaire adapté au jeune public.

Je m’appelle Alice ou la parole des petites filles – Cie Dyptique Théâtre

Théâtre
dès 7 ans
Création 2021
Projet soutenu en 2019

Les deux sœurs Céline et Mona ont beau être adultes, elles n’arrivent pas à se faire entendre comme elles le voudraient. Les voici projetées dans un jardin merveilleux dans lequel une voix se fait entendre : elle provient d’une fleur qui parle avec la voix d’une petite fille d’aujourd’hui. Grâce à elle, elles vont revisiter leurs histoires d’anciennes petites filles pour qui il n’a pas toujours été facile de prendre la parole. Sur leur chemin, elles croiseront d’autres fleurs qui parlent. De fleur en fleur, des mots des petites filles à leurs propres mots, elles uniront leurs forces pour faire entendre toutes ces voix.